Un quart de nordiques pour cet Oenotrail 2017 aux 1000 partants.

Aller en bas

Un quart de nordiques pour cet Oenotrail 2017 aux 1000 partants.

Message par P.Aime le Lun 4 Déc 2017 - 17:59

L’Oenotrail,à St Christol, en 2014-le premier, pour moi le marcheur nordique- c’était un départ conjoint des coureurs et des marcheurs nordiques, derrière Viavino, le « pôle oenotouristique »,  sur le chemin qui mène à la départementale. Départ épique, dans un mélange de jambes et de bâtons ! Nous étions 135 marcheurs, un sacré chiffre déjà, à l’époque, au vu du peu de participants dans d’autres épreuves précédentes de la région.
Ce dimanche 3 décembre 2017, c’était donc le 6è Oenotrail du Lunellois, dont la formule, revue par le Rotary Club de Montpellier  et le Lunel Athlétisme était bien différente des cinq premières. Un 10km et un 21km trail auxquels s’ajoutait un 10km (,300 !) de marche nordique comptant cette fois pour le challenge MNT (Marche Nordique Tour), avec label régional, qui permettait de marquer des points, pour les licenciés FFA, au championnat de France. Une marche « sportive » partait aussi derrière les nordiques. Plus de 1000 partants en tout : la foule des grands jours était de nouveau au rendez-vous, sous le beau soleil (prévu) mais dans le vent un peu frais de ce matin-là.
Dans la voiture de mon gentil voisin, Fred le coureur, sur 10, Dominique, sa femme, la nordique(à double titre !) et Pierrot34, le nordique aussi, qui partait confiant, avec une glycémie correcte au réveil et trois sorties dans la semaine, avec Dominique, pour préparer cette épreuve de nature quand même spéciale.

Frédéric et Dominique, le couple idéal de sportifs

Nordiques et coureurs toujours (un peu) séparés!

Sur le site de Viavino, on cherche toujours les dossards pour les nordiques. Pour les coureurs, pas de problème, les listes sont affichées. Pour les nordiques, c’est « par là… », dans une autre salle, sans liste affichée. Il y a toujours un petit « moins » chez les nordiques, par rapport aux coureurs,  pourtant licenciés FFA eux aussi les marcheurs, pour la plupart. Mais bon, l’accueil est agréable et l’ambiance générale bon enfant, beaucoup se saluant et s’adressant la parole.


Il attaque bien du talon, Pierrot34, même à l'échauffement!
Nous aurons largement le temps de nous échauffer sur la plaine de jeux-aire de départ et d’arrivée, en contrebas de Viavino. Je chercherai, vainement, l’ami Facebook, Didier Omaly, le nordique lyonnais, dans tout ce monde avec ou sans bâtons, qui tournicote sur l’aire de départ.
Les traileurs (181, sur le 21 et 458 sur le 10) partent à 10h.

Un quatrième sas, une prochaine fois?

Denis Pfister, directeur de course pour les nordiques( au nombre de 245 cette fois, car venus de Lyon, d’Angoulême, d’Aix, de partout, quoi) dit un mot avant le départ des nordiques, dix minutes après, sur les « sas » à respecter, grosso modo, les plus de 8km/h devant, les licenciés FFA et les autres dans le 3è sas, derrière, bien sûr. Je me serais attendu à un petit échauffement collectif, bienvenu ce dimanche, mais peut-être est-ce que j’en demande  trop ?! Et les 245 nordiques de s’élancer sur un chemin plutôt étroit.
Je vais alors passer les deux premiers kilomètres à piétiner dans cette forêt de bâtons qui s’entrecroisent souvent, comme les « pardon » qui s’échangent. Doubler sur les bas-côtés herbeux, c’est toute une affaire. Je pars bien moins vite que d’habitude car il est évident que bien des marcheurs du troisième sas sont plutôt des « loisirs » et des « santé », venus en club, en famille, en couple, se frotter au système compétition avec juges. On aurait alors pu attribuer un quatrième sas à ces marcheurs nordiques entre 6 et 7km/h ?  Le premier des juges est sur le bas-côté, au 1er kilomètre. Qu’est-ce qu’il a bien pu voir de bon ou de moins bon, dans cette forêt crépitante de bâtons, on peut se le demander. On en verra pratiquement un tous les kilomètres mais ils ne seront pas omniprésents comme à un certain championnat du Gard à Vergèze, où, sur une boucle de 3km, ils nous collaient aux basques, même à VTT, pour pinailler sur nos allures.
Une fois bien dégagé de mes « barragistes », au 5èkm, un collègue se fait quand même remarquer, avec pénalité à la clé,  car il ne «  poussait » pas assez ! Et un peu plus loin, une collègue me fait remarquer qu’un marcheur devant est « limite course ». Effectivement, en y regardant bien, il fait plutôt « danseuse », en avançant sur la pointe des pieds. Mais, point de juges et je dirai plutôt, tant mieux pour ce concurrent, que je passe quand même, car le parcours est très agréable, avec ses chemins plats, terreux et caillouteux, où les pointes de mes vieux bâtons 115cm se plantent bien. Je double encore alors que personne ne me passe. Un ravitaillement à mi-parcours, avec verre d’eau et sucre, sait-on jamais, pour le diabétique, parti sans rien –comme le veut le règlement FFA, en principe- et ma pompe à insuline, toujours branchée.
Soudain, « 9 » en rouge, sur la route. Bon, plus qu’un kilomètre. J’ai de la réserve. J’y vais franco, en pensant toujours au bon geste. St Christol est là, perché au soleil, mais il faudra une dernière petite montée avant de passer sous l’arche. Je vois le ravitaillement avant l’écran géant. J’attendrai  alors ce lundi pour avoir mon classement et mon temps : 92è, en 1h22 et 7è V4.


Dominique arrivera dix minutes après moi, dans un formidable temps qu’elle n’osait  pas espérer. L’entraînement paye. Frédéric, son mari, sera aussi très satisfait de ses 58mn de coureur.



Un écran géant, pour visionner temps et classement à l'arrivée,. Merci Endurance Chrono.

Oh, ce vin chaud, les amis!

Direction le super vin chaud qui accompagnera la fougasse et fera un sacré bien, sauf au diabétique, qui sera à 3,93g après la douche au retour ! Le monde à l’envers : remettre une belle dose d’insuline après un effort physique !
En repartant vers la voiture, le soleil de face, c’est Didier Omaly qui me verra  le premier. Quelle chance ! Je l’aime bien Didier, très prolixe sur FB avec toutes ses activités nordiques et personnelles dont l’humour n’est jamais absent. Le soleil a réchauffé la voiture. Ma vision est floue (glycémie haute ?) mais la satisfaction claire après une belle matinée, si bien remplie. Frédéric fait des projets sur la comète trail et Dominique prévoit déjà ses sorties pour la semaine !

P.Aime

Localisation : Frontignan (34110)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un quart de nordiques pour cet Oenotrail 2017 aux 1000 partants.

Message par Daniel_56 le Lun 4 Déc 2017 - 19:31

Merci pour ce récit bien complet agrémenté de photos ensoleillées Very Happy

_________________
Daniel_56
avatar
Daniel_56

Localisation : Golfe du Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un quart de nordiques pour cet Oenotrail 2017 aux 1000 partants.

Message par Yann le Lun 4 Déc 2017 - 21:12

Un récit qui m'enchante encore
Pour la Marche Nordique, il y avait déjà plus de compétiteurs, et effectivement à boire (le vin chaud ) et à manger (la fougasse) lol!  

Bonne continuation et encore merci de nous régaler avec ces reportages

Yann


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un quart de nordiques pour cet Oenotrail 2017 aux 1000 partants.

Message par Marc 34 le Mer 31 Jan 2018 - 14:50

J'ai participé moi aussi à cette épreuve.
Si je partage pour la majorité tes remarques, je voudrait faire remarqué que moi aussi, non licencié FFA et ne faisant donc pas parti de "l'élite", refoulé au fin fonds de la ligne de départ, j'ai été gêné pendant plus d'1 km par des licenciés qui faisaient bloc à 3 ou 4 de front avec leurs jolis maillots de club empêchant ainsi tout déplacement. C'est dommage.
Je noterait aussi que la configuration de la ligne de départ n'était pas conforme aux attentes du règlement.

Marc 34

Localisation : St Just Hérault

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un quart de nordiques pour cet Oenotrail 2017 aux 1000 partants.

Message par P.Aime le Mer 31 Jan 2018 - 16:07

C'est vrai Marc ce que tu dis mais ce n'est pas parce qu'ils avaient un beau maillot de club, qu'ils étaient licenciés. Sinon, ils auraient dû être un peu plus devant et donc ne pas gêner. Ceci dit, licenciés ou pas, c'est une question d 'attention aux autres, très personnelle, qui fait qu'on facilite ou pas leurs actions. Combien de fois, en trail, sur des monotraces, je me suis "garé" sur le côté, pour laisser passer quelqu'un, que je sentais derrière moi, en attente de passer! Maintenant, la ligne de départ, qui débouchait sur un entonnoir, pourrait effectivement être revue. Et puis je maintiens ma proposition de sas plus nombreux, par temps réalisés et honnêtement occupés. Si je suis entre 7,2 et 7,5, c'est quand même de ma faute si je me suis mis à la queue, derrière les "promeneurs". Et eux, il me semble qu'ils m'ont plus gêné que les "licenciés en maillot"! J'aimerais avoir l'opinion de quelqu'un qui a participé à la Villenavaise de Villenave d'Ornon (seulement licenciés FFA, eux) pour savoir s'il y a eu le même problème. Je ne demande pas à Denis Pfister qui lui n'est jamais gêné, puisqu'il est devant!!!!!!!!!!!

P.Aime

Localisation : Frontignan (34110)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un quart de nordiques pour cet Oenotrail 2017 aux 1000 partants.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum