ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Aller en bas

ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par Daniel_56 le Lun 4 Juin 2018 - 12:51

Même si l’épreuve de l’Ultramarin n’aura lieu que dans 4 semaines, j’ouvre ce sujet, car ce samedi 2 juin matin, l’organisation de l’Ultramarin organisait une séance de reconnaissance du parcours de marche nordique (29 KM chronométrés) dont le départ sera donné le samedi 30 juin prochain à 13h.
Au programme, on nous proposait un accueil sur le site du départ de la course avec boisson chaudes/froides et quelques gourmandises, puis marche encadrée par groupes de niveau sur une vingtaine de kilomètres en très grande partie sur le parcours de l’épreuve.

Accueil chaleureux des nombreux participants :




Nous nous sommes retrouvés à une dizaine de marcheurs du club sur place pour rejoindre d’autres marcheurs d’autres clubs des environs. Ambiance sympathique et retrouvailles autour d’un café entre les nombreux habitués, le tout sous un soleil généreux. Au moment de l’échauffement nous étions plus de 80 marcheurs prêts à profiter de cette belle matinée et des paysages magnifiques du Golfe du Morbihan. En dehors des membres du club, j’ai reconnu quelques têtes déjà croisées sur les circuits de la région mais surtout Nathalie Jaunet, la championne locale.
Finalement, nous ne sommes pas partis en groupe mais plutôt dans une longue file de marcheurs, chacun pouvant adapter son rythme à ses envies et ses possibilités. Devant, les meilleurs n’allaient pas trop vite (entre 6,5 et 7km/h) et j’ai pu rester au contact de la tête jusqu’au premier ravitaillement installé KM 8. Ce fut l’occasion de regrouper toute la troupe mais j’ai trouvé ce premier arrêt un peu long (plus de 10 minutes). Nous sommes alors repartis sur un rythme un peu plus soutenu (les premiers sur un rythme entre 7 et 7,5 km/h) que j’ai à peu près tenu jusqu’au KM 14 où il y a eu un nouveau regroupement, mais moins long.
La fin de parcours fut un peu plus débridée avec des accélérations devant et j’ai un peu décroché de la tête tout en restant à un bon rythme jusqu’au bout des 20 … non 21, non 22, non 22,4 KM qui nous ont ramené sur la ligne de départ. Derrière moi, il y avait pas mal de monde et les arrivées se sont égrainées pendant plusieurs minutes.
Quelques rafraichissements et douceurs nous attendaient à l’arrivée, et après une petite séance d’étirements nous nous sommes séparés en nous donnant rendez-vous au 30 juin.

Le parcours :



Très belle sortie donc, avec une belle organisation de la part des bénévoles de l’Ultramarin, une excellente ambiance, et pour moi de belles sensations qui m’ont bien mis en confiance pour la suite. Il faut dire que le parcours est vraiment très plat (D+ 148 m sur les 22,4 km du jour) et donc favorable pour les gabarits un peu lourds comme moi. Je suis particulièrement content de mon comportement au-delà du 20ème kilomètre avec une fin de parcours au-dessus de 7,2 km/h.

La photo "officielle" de la journée :
(source : https://www.facebook.com/Ultra-Marin-Raid-Golfe-du-Morbihan-207000542699712)



J'ai hâte d'être au 30 juin  bounce .


Dernière édition par Daniel_56 le Lun 4 Juin 2018 - 22:11, édité 2 fois

_________________
Daniel_56
avatar
Daniel_56

Localisation : Golfe du Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par mICHEL02 le Lun 4 Juin 2018 - 19:02

Je comprends ton impatience....à ta place ce serait tout pareil!!! Very Happy Very Happy Very Happy
Hier sur le MNT Chaumontais, j'ai rencontré un "picard" qui va le faire aussi....il piaffe également Twisted Evil
Je ne vous souhaite pas la pluie, mais surtout pas non plus la chaleur d'hier, c'est véritablement un handicap de marcher par 30°! Embarassed
Bien amicalement

mICHEL02


Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par Foncine le Mar 5 Juin 2018 - 9:08

C'est vrai qu'emmagasiner de la confiance est primordial sur ces épreuves longues.
Cela se joue dans la tête surtout sur les derniers kilométres
Une bonne répétition donc

_________________
Foncine
avatar
Foncine

Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par Daniel_56 le Mer 13 Juin 2018 - 16:14

La liste des inscrits pour l'édition 2018 est désormais connue :
http://www.raid-golfe-morbihan.org/upload/document/liste-marche-nordique-682.pdf

On peux constater que l'épreuve se fait souvent en couple ou en famille.

572 inscrits sont des licenciés : ils porteront un dossard en 8xxx.
760 inscrits ne sont pas licenciés : ils porteront un dossard en 9xxx. je ferai partie de ceux-là.
Au total 1332 inscrits : un record. De mémoire, c'est environ 270 inscrits de plus que l'année dernière.

Pour la première fois cette année, l'épreuve est labellisée MNT : j'imagine que la distinction entre licenciés et non licenciés servira pour faire le classement MNT. Cela augure également d'un niveau moyen qui devrait augmenter cette année. J'espère mettre moins de temps que l'année dernière, mais pas sûr que je gagne des places.

_________________
Daniel_56
avatar
Daniel_56

Localisation : Golfe du Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par Angel le Mer 13 Juin 2018 - 21:56

1332 : C'est fou le nombre d'inscrits qu'il peut y avoir sur ces grandes manifestations, j'ai vu aussi qu'il avait aussi pas mal de monde dans le Vercors sur la marche chrono. Question

Bonne course et bonne chance

Angel


Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par mICHEL02 le Mer 13 Juin 2018 - 22:01

Super! il va y avoir de l'ambiance, je suppose que l'on va vous faire partir par vagues sinon ça va se bousculer au portillon de départ! bounce

mICHEL02


Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par Daniel_56 le Jeu 14 Juin 2018 - 11:21

Oui on part par vagues. 5 sas de départ l'année dernière. idem en 2016. Comme on a des puces fixées à la chaussure ceux qui partent après ne sont pas pénalisés puisque c'est bien les temps réels qui sont décomptés.

On se rend très bien compte de ce que cela peut donner sur cette vidéo I love you I love you I love you qui retrace l'épreuve 2016 (Ceux qui n'aiment pas le bignou ou qui sont pressés iront directement à 1'20" de la vidéo) :
https://www.youtube.com/watch?v=DSE0fRhqTpM

Ceux qui aiment pourront regarder le départ de l'épreuve 2015 :
https://www.youtube.com/watch?v=6zbszFvHmrc

A l'époque, l'épreuve partait du stade situé à 500 mètres de chez moi. Autant vous dire que je connais tous ces chemins sur le bout des doigts ... de pieds. Depuis 2017, le parcours a été transféré sur la commune de Séné de l'autre côté de Vannes. L'arrivée de toutes les épreuves se déroulent depuis toujours sur le port de Vannes.

_________________
Daniel_56
avatar
Daniel_56

Localisation : Golfe du Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par Sev17 le Mar 19 Juin 2018 - 23:50

Punaise,1332 inscrits....mais ou je me suis embarquée!
Je vais être impressionnée mais tellement contente d'en faire partie Dossard en 9xxx!
Reste à n'a pas se faire piétiner!

Sev17


Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par Daniel_56 le Mer 20 Juin 2018 - 12:47

@Sev17 a écrit:Reste à n'a pas se faire piétiner!
La nouvelle aire de départ (hypodrome de Séné) est plus vaste que le stade qu'on voit sur les vidéos. Pas de craintes à avoir. Cela va être un grand moment de convivialité  Very Happy .
J'espère juste qu'il ne fera pas trop chaud .

_________________
Daniel_56
avatar
Daniel_56

Localisation : Golfe du Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par Daniel_56 le Jeu 28 Juin 2018 - 23:56

J-2 !
16h56 : mon TGV vient de quitter le quai n°5 de la gare Montparnasse et m’emporte vers la Bretagne. Au bout de quelques minutes ce sont les tunnels. Les premiers passent sous la Coulée Verte. Avant d’y rentrer, j’ai aperçu l’immeuble au pied duquel je gare ma voiture quand je viens m’entrainer là. Dans exactement 48h, je serai en train de terminer l’épreuve de marche nordique de l’Ultramarin. J’ai hâte d’y être après tous ces kilomètres d’entrainement, ces efforts pour perdre quelques kilos, ce travail de renforcement musculaire que j’ai également entamé il y a quelques mois.
Le week-end s’annonce beau et chaud. Voir très chaud. 30-32 °C prévoit MétéoFrance. L’organisation vient de publier sur facebook des conseils à tous les participants pour se prémunir de la déshydratation et des coups de chaleur. Elle confirme qu’un nouveau point de boisson a été ajouté sur le parcours. Il va falloir faire attention à bien s'hydrater.
Globalement je me sens prêt et confiant. J’ai hâte d’y être, de me trouver dans l’ambiance du départ avec 1300 autres marcheurs, de retrouver mes camarades d’entrainement du club, de sentir l’émotion de franchir la ligne de départ, de me lancer avec énergie sur le parcours, … et tenir le bon rythme … jusqu’au bout.

J’ai encore plusieurs choses à faire avant le départ :
- Aller chez le coiffeur pour être beau sur les photos  Very Happy (c'est prévu demain en début d'après-midi)
- Récupérer mon dossard (c'est prévu demain en fin d'après-midi)
- Préparer mon sac (même si j’ai déjà commencé à réunir les différents éléments que l’organisation nous demande d’emporter comme une couverture de survie, un verre en plastique, un téléphone, …)
- Et me définir un objectif !

L’année dernière, pour ma première participation, je m’étais fixé un objectif de 4h30. J’avais fait mieux puisque j’avais terminé en 4h18. Cette année je dois faire mieux. Non seulement au niveau du temps, mais aussi au niveau de la précision. La vraie question est de savoir si je peux terminer en moins de 14.400 secondes (*). Mon partenaire d’entrainement pense que oui. Il a probablement raison si tout se déroule bien. Reste qu’il peut se passer beaucoup de choses (coup de chaleur ou autre) et qu’il ne faudra pas trainer au ravitaillement. J’ajouterai bien 180 secondes qui me semble réaliste pour tenir compte d'un peu de perte de temps au départ et de l'arrêt ravitaillement.
(*) 14.400 sec = 4 heures

Dernière chose à faire : essayer de bien dormir cette nuit car je sais que la veille de la course je serai excité et que je ne dormirai pas très bien.

_________________
Daniel_56
avatar
Daniel_56

Localisation : Golfe du Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par mICHEL02 le Ven 29 Juin 2018 - 15:23

Ha-ha-ha! On prend vraiment plaisir à te lire, et ce souci du détail….on dirait moi!!!!! Very Happy Very Happy Very Happy …..
j'ai pensé à toi ce matin lors de ma longue sortie (il faisait déjà chaud!). Je te souhaite une belle compèt' Daniel, et surtout prend du plaisir (attention de ne pas se mettre dans "le rouge"). Allez un peu moins de 24h à patienter et on lâche les chevaux! bounce Bien amicalement, à bientôt cheers

mICHEL02


Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par Daniel_56 le Lun 2 Juil 2018 - 16:05

J+2 : débrief de cette édition 2018 de l'épreuve de marche nordique de l'Ultramarin.

Si j’ai correctement dormi dans la nuit de jeudi à vendredi, ce ne fut pas le cas la veille de la course. A 2h30 du matin, je tournais en rond dans mon lit. L’excitation de l’épreuve mais aussi la chaleur m’empêchait de trouver le sommeil. A 7h ma femme s’est réveillée, et moi aussi. Elle devait partir à 8h00 avec nos deux (grands) enfants pour aller visiter un appartement pour la prochaine rentrée étudiante.
Je me suis levé juste après leur départ et j’ai pris mon petit déjeuner habituel. J’ai ensuite fait un peu de rangement, puis je me suis préparé une petite assiette de pates et j’ai mangé un morceau de gâteau de riz. D’habitude je ne fais jamais cela à 10h du matin  Laughing .
J’ai jeté un coup d’œil au thermomètre de la sonde du chauffage : elle indiquait 29°C  affraid . J’ai préparé mes affaires, rempli 2 poches à eau de 2 litres chacune que j’ai glissées dans mon sac à dos puis j’ai attrapé mes bâtons et j’ai tout mis dans la voiture. Je suis parti récupérer 2 autres membres du club que j’avais proposé d’emmener dont mon copain Dominique dont je vous reparlerai tout à l’heure.
Quand nous sommes arrivés sur le lieu du départ, 15 minutes plus tard, il était midi. Le thermomètre de la voiture indiquait 32°C  affraid . Nous avons trouvé une place à côté des autres membres du club et ma femme et mes enfants sont arrivés quelques minutes plus tard de retour de leur visite pour récupérer la voiture.
Il y avait beaucoup de monde, mais contrairement à l’année dernière, pas beaucoup d’effervescence : la plupart des marcheurs s’étaient réfugiés sous les quelques arbres qui bordent l’hippodrome où avait lieu le départ. Nous nous sommes réfugiés là à attendre en nous aspergeant la tête avec un peu d’eau, et à faire quelques mouvements sur place pour faire semblant de nous échauffer. Mais on n’avait vraiment pas froid.


(A quelques minutes du départ le ciel est bleu et les sas sont vides. Tout le monde est réfugié sous les arbres sur la droite)


(Les valeureux participants du club : tout le monde est encore frais)

L’agitation a commencé vers 12h50 quand l’organisation a donné le signal d’ouverture des sas. J’ai rejoint avec Dominique le sas n°2 et comme on devait faire un tour complet d’hippodrome nous nous sommes placés à la corde du virage. En plein soleil, sans vent, il faisait vraiment très chaud. On frole probablement les 40°C en plein soleil  affraid . Heureusement l’organisation a eu la bonne idée de réduire au minimum les mondanités protocolaires d’avant le départ et après nous avoir recommandé de bien nous hydrater pendant le parcours, elle a lancé la procédure de départ.

13h08 : les marcheurs du sas 1 sont libérés, c’est bientôt à nous. Je lance mon Décathlon Coach et je glisse mon téléphone dans mon sac. Ca y est, c'est maintenant le top départ du sas n°2 : je déclenche le chronomètre de ma montre et je franchis la ligne dans les pas de Dominique. Nous devons être entre la 200 et la 250ème place.
Dominique est un membre du club, ancien coureur et très bon marcheur capable de faire des marches chronométrées à plus de 8km/h. Cette année il a décidé d’être mon coach sur l’Ultramarin. Non seulement nous avons pas mal marché ensemble lors des sorties du week-end pour le préparer mais surtout, il avait décidé de m’accompagner tout au long de l’épreuve. Pour cela il s’est entrainé à marcher au rythme de 7,2 km/h (alors qu’il est capable d’aller beaucoup plus vite), rythme qui doit nous permettre de finir dans un temps proche de 4h00.


(Sortie de l’Hippodrome : je suis dans la bonne allure)

Nous voilà donc partis pour un tour d’hippodrome sur 2km dans la fournaise. Dès le départ, le rythme est rapide, mais c’est le bon. Nous sortons de l’hippodrome avec une vitesse moyenne de 7,1 km/h puis, après quelques centaines de mètres, nous entrons dans une zone ombragée. Il n’y a pas beaucoup de fraicheur, mais au moins on est protégé du soleil. Devant moi Dominique est d’une régularité exemplaire. Nous avons pris le bon sas et la majorité des autres marcheurs sont dans le même rythme que nous (excepté quelques marcheurs partis dans le sas 1 qui n’avaient probablement rien à y faire vu leur allure). Nous parcourons les cinq kilomètres suivants entre 7,15 et 7,3 km/h. Les arbres sont de moins en moins nombreux alors que nous approchons du bord du Golfe du Morbihan. Le soleil tape à nouveau sur nos casquettes. Même si la marée est basse, le paysage est magnifique : je ne m’en lasserai jamais. Sur le sable, quelques plagistes (inconscients ?) se dorent au soleil. D’autres touristes sont installés sous les arbres et portés par leurs encouragements, nous doublons quelques marcheurs.

Nous perdons quelques secondes sur le KM 8 que nous parcourons à 6,9 km/h, mais nous sommes à nouveau à plus de 7,1 au suivant. Dominique m’invite à boire régulièrement mais c’est ce que je fais depuis le tout début. Je mange également une patte de fruit. Au kilomètre 10, il y a quelques escaliers, un passage sur la plage puis sur des murets en pierres (bien chaudes avec le soleil). Ca bouchonne et nous perdons quasiment 1'20’’ dans ce passage (6,2 km/h). A ma montre, la vitesse moyenne passe de 7,2 à 7,1 km/h  pale . Je pousse Dominique à reprendre notre rythme malgré la chaleur et nous parcourons encore 3 kilomètres à 7,2km/h de moyenne. Nous ne sommes pas les seuls à sentir la chaleur et nous dépassons quelques marcheurs qui commencent à souffrir. Nous passons également près  d’un attroupement autour d’une camionnette garée sur le bord du chemin : l’organisation a mis en place un point boisson non prévu, mais comme j’ai beaucoup d’eau dans mon sac, je dis à Dominique de ne pas s’arrêter. Nous doublons ainsi une bonne vingtaine de marcheurs.

Nous marchons depuis 1h50 environ avec une vitesse moyenne de 7,1 km/h depuis le départ, nous entamons le KM 14. Le ravitaillement approche mais ça commence à être dur. Je mange une nouvelle patte de fruit. Un gamin au bord de la route nous arrose la tête avec sa bouteille d’eau. Le kilomètre est parcouru à 6,8 km/h. Derrière c’est le ravitaillement … enfin normalement (il était là l’année dernière). Car au lieu-dit Port Ana, il y a bien du monde d’arrêté mais pas de ravitaillement. Ou plutôt que de l’eau. On peut boire, s’asperger avec des tuyaux, mais il n’y a rien à manger. Je passe ma tête sous l’eau et je repars assez rapidement. Dominique prend un peu plus de temps. Le ravitaillement est en fait quelques centaines de mètres plus loin. Sur les tables il y a de quoi faire un festin entre les galettes bretonnes, les fruits frais ou sec, les chips, le chocolat, les pattes de fruits. J’en mange quelques-unes me mouille à nouveau la tête et je repars. Même si je ne me suis pas arrêté longtemps lors de ces 2 arrêts je mets quasiment 20 minutes pour faire les KM 15 et 16. La vitesse moyenne est descendue de 7,1 à 6,9 km  pale .
Le parcours de l’Ultramarin est particulièrement plat avec un dénivelé + de 185 mètres sur 29 km. Mais la principale montée est là, juste derrière le ravitaillement. Je sais que Dominique va rapidement me rattraper, mais pour l’instant il est derrière. Et ma vitesse moyenne est passée en dessous des 7 km/h. J’essaie de me remotiver en me disant que la moitié du parcours est faite, mais je sais aussi que cela va être dur car la chaleur commence à être pesante. Je continue à bien m’hydrater régulièrement et j’entame ma seconde poche d’eau. Allez, il faut tenir maintenant. Peut-être que mon temps ne sera pas celui que j’espérais, mais niveau classement je pense que je suis bien car j’estime être dans les 150 environ. Même si je perds 50 places sur la fin, je peux terminer dans les 200 premiers ce qui serait déjà pas mal. Je serre les dents sur mon tuyau à eau et je bois de longues gorgées.
Dominique me rattrape au bout d’un kilomètre. Il voit bien que je suis à la peine et m’encourage. Je m’accroche derrière lui mais le rythme n’est plus le même. 6,8 / 6,7 / 6,5 / 6,3 / 6,2 : les 5 kilomètres suivants sont douloureux sous un soleil implacable. J’ai l’impression de faire du surplace. Quelques marcheurs me dépassent … mais pas tant que cela. Je dis à Dominique que s’il veut accélérer sur la fin (je sais qu’il en a encore sous le pied), il peut me laisser, je terminerai dans tous les cas. Dominique refuse. Il a prévu de m’accompagner jusqu’au bout et compte bien passer la ligne d’arrivée avec moi. Ca me donne un peu de courage, mais pas de force pour accélérer. Tout d’un coup une grande clameur monte des maisons le long du chemin : l’équipe de France de football vient de marquer son premier but contre l’Argentine. Nous serons tenus au courant de l’évolution du score pendant toute la durée du match grâce aux personnes venues nous encouragées le long du chemin.
L’organisation avait annoncé un point de boisson supplémentaire au kilomètre 22 et je l’attendais avec impatiente. Et il était bien là à l’endroit prévu avec boisson et jet d’eau pour se rafraichir. J’ai rechargé ma poche d’eau N°1 désormais vide avec 1 litre d’eau et je me suis longuement arrosé au jet d’eau. Au total je me suis arrêté 1’20’’ mais cela m’a fait beaucoup de bien. Le KM 23 était en plein soleil (6,3 km/h) mais le suivant était plus ombragé (6,5 km/h) avant d’entamer 3 km sur un chemin de cailloux blancs et quasiment sans ombre que j’ai parcouru je ne sais comment à 6,6 km/h. Dominique a pris quelques dizaines de mètres d’avance sur cette partie : il sait que j’irai jusqu’au bout et que nous allons faire un bon classement. Car même si je ne vais pas très vite, ça ne revient toujours pas derrière. Ou au compte-goutte (une dizaine de places perdues). Je me dis que le plus dur est passé et j’ai une pensée pour tous ceux qui sont derrières. Ils doivent en baver aussi.

A la fin du KM 27, on arrive au bord du canal qui mène jusqu’au port de Vannes, là où se juge l’arrivée de toutes les courses de l’Ultramarin. Une personne m’encourage et me dit qu’il reste 500 mètres. Non, je sais qu’il reste encore 1,5 km. Je m’accroche même si je ne sens plus mes pieds, surtout le gauche qui commence à devenir douloureux. Il y a des marcheurs devant, des marcheurs derrières, mais peu de dépassements. Les pavés de l’esplanade me semblent particulièrement durs et je parcours le 28ème KM à 6,3 km/h, le suivant à 6,0 km/h.


(sur l'esplanade du port de Vannes : il reste encore quelques dizaines de mètres à parcourir).

Un dernier virage et c’est l’arrivée sur le tapis rouge, puis l’arche d’arrivée. Comme il me l’avait promis, Dominique a ralenti pour m’attendre et nous franchissons la ligne d’arrivée main dans la main. Au micro, le speaker fait l’éloge de l’amitié dans le sport. Je l’écoute à peine tellement je suis épuisé. J’arrête mon chronomètre à 4h22’34’’. Je vais m’assoir à l’ombre pour boire mais je traine le pied gauche avec une énorme ampoule. Nous allons ensuite jusqu’au stade de la Rabine situé à quelques dizaines de mètres pour rejoindre le ravitaillement d’arrivée. Je mange quelques pates, un peu de jambon, un gâteau de semoule et je bois du cola qui me fait beaucoup de bien. En repartant je retrouve mes camarades du club et on échange sur les difficultés de l’épreuve. Ca y est l’édition 2018 de l’Ultramarin est terminée.


(Voilà, c'est terminé. Merci à Dominique de m'avoir soutenu pendant tout le parcours.)


Que retenir de cette édition 2018 :
- Une organisation au top, des bénévoles nombreux et aux petits soins pour les marcheurs. Il y avait des personnes qui circulaient en vélo (des juges ?) qui s’inquiétaient régulièrement de notre état. Eux aussi ont eu très chaud.
- Une ambiance de fête avec des encouragements tout au long du parcours, un bon esprit entre les marcheurs, en toile de fond l’équipe de France de football qui gagne face à l’Argentine
- Des performances chronométrées très en deçà de l’année 2017. Pour ma part je termine avec un temps réel de 4h22’11’’, soit 4’16’’ de plus que l’année dernière. Comme le parcours était un peu plus long de quelques centaines de mètres (en particulier au départ sur l’hippodrome) je termine avec la même vitesse moyenne de 6,66 km/h. C’est très loin de ma prévision initiale. Je ne vais pas m’étendre sur ce point, mais tout cela me rappelle qu’il faut rester humble en toutes circonstances.
- Il n’empêche que je suis fier de ma performance au classement. Je suis parti au milieu du sas 2 donc probablement autour de la 200ème place (sur une vidéo je compte environ 120 marcheurs dans le sas 1, un peu plus dans le sas 2). A Port Ana (point d’eau), il y avait un comptage intermédiaire : sauf erreur je passe en 129ème position. Je perds ensuite des places sur la seconde partie du parcours, mais je termine en 149ème position. C’est inespéré pour moi (je comptais plutôt sur une place dans les 200).
- J’ai un temps regretté d’être parti aussi vite, même si c’était juste l’allure de l’objectif. J’aurais peut-être pu mieux gérer la seconde partie du parcours puisque je fais les 15 premiers kilomètres à 7km/h de moyenne, les 14 suivants à 6,3 km/h. Mais, il fallait être vraiment très fort pour bien appréhender cette chaleur et je n’ai pas si mal gérer la chose puisque je n’ai pas perdu tant de place que cela. je me suis bien hydraté pendant toute la durée de l'épreuve puisque j'ai du boire 4 litres d'eau.
- Autre point intéressant, ma fréquence cardiaque moyenne a été de 126 pulsations/minutes contre 146 l’année dernière. Sur la première moitié du parcours je tourne autour de 145, sur la seconde je suis en dessous de 110.
- J’attends de lire avec impatience d'autres récits de cette course et notamment celui de Jean-Michel Wlodyka qui semble avoir vécu une seconde partie de parcours particulièrement difficile.
- Je termine l’épreuve rincé par la chaleur, mais finalement en bonne forme physique contrairement à l’année dernière. Pas vraiment de courbature ou de douleurs musculaires le soir, ni le lendemain. Juste une énorme ampoule (5 x 2 cm) sous le coussinet avant du pied gauche (pas sûr que cela soit le terme exact). J’ai marché avec des chaussures Newfeel NW 900 utilisées régulièrement sans connaitre de problèmes jusqu’à présent. Je les avais prises à cause de la guêtre intégrée qui s’est révélée à nouveau très efficace notamment dans les passages sur le sable. Par contre, elles sont peut-être un peu légères pour une telle distance, la chaleur et la transpiration ayant probablement eu un effet aggravant au niveau des frottements. Et mon pied droit est impeccable.

Une belle épreuve en tous cas, qui ne s’est absolument pas déroulée comme je l’avais imaginée. Mais si tout était déjà écrit d’avance, cela n’aurait aucun charme. Nul doute que je serai à nouveau là en 2019 pour de nouvelles aventures.

Vous pouvez accéder à l'ensemble des résultats de cette épreuve ici : https://www.jemarchenordique.com/t381-resultat-marche-nordique-ultra-marin-30-06-2019

_________________
Daniel_56
avatar
Daniel_56

Localisation : Golfe du Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par mICHEL02 le Lun 2 Juil 2018 - 16:47

Superbe récit Daniel, belle compétition et très beau résultat compte-tenu des conditions atmosphériques, la chaleur est sûrement notre pire "ennemi"! Bravo-Bravo-Bravo! cheers bounce bounce bounce

J'ai lu que Jean-Michel W. s'est arrêté (j'ai lu ça sur Facebook)….et bien d'autres ont grandement souffert... Embarassed


Bien cordialement.

mICHEL02


Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par DeniS le Lun 2 Juil 2018 - 17:14

et oui bravo, comme dit @Michel02, je crois que le nombre d'abandons est trés important sur cette marche

Alors trés bonne gestion et surtout super récit, comme d'habitude
J'allais dire bonne recup, mais même pas besoin

DeniS


Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par Philippe le Lun 2 Juil 2018 - 17:52

Merci pour ce compte-rendu précis et intéressant (surtout que l'Ultra Marin est l'un de mes objectifs pour 2019). Et bravo pour la perf  cheers

Je trouve super basse ta FC de 126 sur une course, surtout par cette chaleur. Pour ma part, sur 4 courses en MN (entre 10 et 12 km)  je suis sur une FC moyenne entre 158 et 162, et j'ai 56 ans (je ne suis pas un jeunot qui peut monter dans les tours). Il faudrait me donner ta recette permettant une FC si basse tout en ayant une vitesse moyenne élevée sur une longue distance Shocked
avatar
Philippe

Localisation : Perpignan

https://www.facebook.com/groups/153697321730395/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par Daniel_56 le Lun 2 Juil 2018 - 18:29

@mICHEL02 : JMW est dans le classement d'arrivée à la 110ème place en 4h15'37. Il s'est peut-être arrêté un bon moment car il met 10 minutes de plus que moi sur la seconde partie du parcours (et je me suis trainé).

@DeniS : 1.017 marcheurs classés (dont 2 "fermeurs") sur 1.150 partants, ça veut dire 133 abandons. De mémoire, il y avait eu 16 abandons en 2017.

@Philippe : je suis moi-même surpris de ma FC (je vais sur 52 ans). J'ai déjà émis des doutes sur ce forum sur le bon fonctionnement de ma montre (Tomtom 3 Runner avec prise de FC au poignet). Ceci étant, c'est toujours assez cohérent avec ce que je ressens, donc je continue à lui faire confiance. Il faudra un jour que je parte avec une seconde montre pour comparer.
Je suis parti sans échauffement (cardio vers 65 normalement) et au KM 1 j'étais à 130, 140 au KM 2, 150 au KM 5, 160 au KM 11 et 12. Jusque là rien d'exceptionnel je pense et la montre marchait bien.
Je tombe à 97 après le ravitaillement et comme mon rythme de marche est devenu beaucoup plus faible je suis resté entre 90 et 110 pendant 10 km. Grosse remontée en fin de parcours puisque je termine à 150 sur le dernier kilomètre. Au final cela fait une FC moyenne à 126. Pas de recette miracle, malheureusement.

_________________
Daniel_56
avatar
Daniel_56

Localisation : Golfe du Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par Mkb le Mer 4 Juil 2018 - 14:08

Merci pour ce récit et les récits postés dans cette rubrique
J'adore les lire et parfois même les relire

Mkb


Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par Daniel_56 le Lun 9 Juil 2018 - 12:40

J'attendais avec intérêt le témoignage de Jean-Michel Wlodyka. Il l'a publié il y a quelques jours sur son blog.
http://jeanmiwmarchenordique.over-blog.com/

J'imagine qu'il est un peu déçu mais cela n'enlève rien à ses grandes qualités de marcheur. Si j'ai l'occasion de le rencontrer, je lui offrirai une casquette (il fait partie des quelques coureurs partis sans protection sur la tête). Pour l'eau chaude, on était tous logés à la même enseigne. J'avais mis des glaçons dans ma poche à eau avant le départ, mais l'eau chauffait dans les tuyaux ... pouah, pas bon l'eau chaude.

_________________
Daniel_56
avatar
Daniel_56

Localisation : Golfe du Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: ULTRAMARIN 2018 - MN du Raid du Golfe du Morbihan (29 KM) - 30/06/2018

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum