Le deal à ne pas rater :
NIKE Chaussures de running REVOLUTION 5 – Homme – Noir et Gris
34.99 €
Voir le deal

Se promener pendant le "confinement"

Aller en bas

Se promener pendant le "confinement" Empty Se promener pendant le "confinement"

Message par PhiPhilo le Jeu 9 Avr 2020 - 9:16

Bonjour.

Nous vivons, en un sens, une époque formidable. Formidable parce que nous allons d'étonnement en surprise et de surprise en sidération. Entre autres choses, j'avoue être sidéré par l'abîme qui existe entre, d'une part les conseils que prodiguent les "experts" de tout poil en matière d'exercices divers et variés censés nous "entretenir" mais, allégeance au pouvoir oblige, à réaliser indoor, et, d'autre part la pratique réelle de la plupart des gens qui visent le même objectif, tout simplement en ... allant se promener.

Tous les sages, depuis la nuit des temps, savent et répètent que la pratique la plus élémentaire, pour entretenir sa santé, c'est la promenade quotidienne. A cet égard, il est manifeste que nombreux(ses) sont ceux (celles) qui (re-)deviennent sages. De fait, je n'ai jamais de ma vie, vu autant d'enfants, d'adolescents, d'adultes et de personnes âgées marcher et/ou trottiner sur les trottoirs, les rues, les chemins désertés (hélas momentanément) par le productivisme et les monstres d'aciers. Il n'y a pas jusqu'à certaines personnes pathologiquement sédentaires qui ne (re-)découvrent les vertus de la promenade quotidienne. Tout à la fois pour se dégourdir les muscles et pour délasser leur esprit en s'émerveillant du vide, du silence, de la quiétude, en goûtant le chant des oiseaux (y compris en plein centre-ville), les couleurs et les odeurs printanières.

Mais pourquoi (sinon parce qu'ils sont obsédés par leur propre faiblesse) les pouvoirs publics prennent-ils toujours, a priori, les citoyens pour des crétins et des fraudeurs qu'il faudrait surveiller et/ou (ré-)éduquer et/ou punir ? Alors que, comme le disait Jaurès, il suffit de se croiser les bras et de le regarder vivre pour s'apercevoir à quel point le peuple est formidable !

PhiPhilo.

PhiPhilo

Localisation : Arrière-pays provençal

Revenir en haut Aller en bas

Se promener pendant le "confinement" Empty Re: Se promener pendant le "confinement"

Message par Gege le Jeu 9 Avr 2020 - 12:22

Bonjour
Je comprends cette approche, mais est-ce que la société n'a pas besoin de règles ? 
C'est la même chose sur une épreuve de marche nordique, pourrait-on imaginer ou personnes ne trichent ?

Gérard

Gege


Revenir en haut Aller en bas

Se promener pendant le "confinement" Empty Re: Se promener pendant le "confinement"

Message par PhiPhilo le Ven 10 Avr 2020 - 8:12

Bonjour Gege.

Bien sûr que la société a besoin de règles. Personne ne dit le contraire. Et, pour ma part, je ne plaide pas pour la transgression systématique desdites règles (même si je suis souvent sceptique, et c'est le cas à propos des règles de confinement, sur leur pertinence, mais bon ...). Sauf que ...

Sauf que, premièrement, les règles sociales ne sont pas des algorithmes, elles ne sont pas destinées à produire des effets mécaniques mais à être interprétées afin de s'appliquer à des cas toujours particuliers ; et interpréter une règle (c'est ce que font les juges, les arbitres, etc.) ce n'est pas tricher (en tout cas, pas nécessairement), mais faire preuve de sens critique, autrement dit d'intelligence.

Et que, deuxièmement, s'agissant des règles de confinement, précisément, le décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire (cf. Légifrance) dispose, dans son article 3 alinéa 5 que sont autorisés les "déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie". Or, d'une part, rien ne prouve que les promenades familiales avec ou sans animaux de compagnie méconnaissent les dispositions de durée (1 h) et d'éloignement (1 km). D'autre part, dans le cadre d'une pratique sportive de la marche et/ou de la course, dans l'idéal (d'un strict point de vue mathématique), décrire un cercle d'un kilomètre de rayon autour de son domicile après s'en être éloigné d'autant, cela représente tout de même un circuit de 8,28 km (6,28 km de circonférence + 2 fois le kilomètre initial), ce qui, si vous le pratiquez quotidiennement, est loin d'être négligeable (cela fait presque 58 km hebdomadaires !).

J'ajouterai juste que j'approuve pleinement les maires qui interdisent ou s'apprêtent à interdire le jogging dans les artères commerçantes de leurs villes aux heures où les gens vont faire leurs commissions. Aller courir en plein centre-ville à 10 h du matin, cela dénote, en effet, un manque flagrant de respect pour autrui (même si, à titre personnel, vous estimez que tout ça c'est du pipeau, vous devez respecter les personnes qui prennent tout ça très au sérieux et qui risquent d'être choquées par votre attitude). J'estime que celui ou celle qui veut courir à 10 h du matin peut et doit choisir un itinéraire peu fréquenté et que celui ou celle qui tient absolument à arpenter les grandes artères de sa ville peut et doit le faire à des heures où celles-ci sont désertes. Personnellement, c'est ce que je fais (je marche et/ou je cours de nuit).

PhiPhilo.

PhiPhilo

Localisation : Arrière-pays provençal

Revenir en haut Aller en bas

Se promener pendant le "confinement" Empty Re: Se promener pendant le "confinement"

Message par PhiPhilo le Ven 10 Avr 2020 - 8:18

Bonjour Gege.

Bien sûr que la société a besoin de règles. Personne ne dit le contraire. Et, pour ma part, je ne plaide pas pour la transgression systématique desdites règles (même si je suis souvent sceptique, et c'est le cas à propos des règles de confinement, sur leur pertinence, mais bon ...). Sauf que ...

Sauf que, premièrement, les règles sociales ne sont pas des algorithmes, elles ne sont pas destinées à produire des effets mécaniques mais à être interprétées afin de s'appliquer à des cas toujours particuliers ; et interpréter une règle (c'est ce que font les juges, les arbitres, etc.) ce n'est pas tricher (en tout cas, pas nécessairement), mais faire preuve de sens critique, autrement dit d'intelligence.

Et que, deuxièmement, s'agissant des règles de confinement, précisément, le décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire (cf. Légifrance) dispose, dans son article 3 alinéa 5 que sont autorisés les "déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie". Or, d'une part, rien ne prouve que les promenades familiales avec ou sans animaux de compagnie méconnaissent les dispositions de durée (1 h) et d'éloignement (1 km). D'autre part, dans le cadre d'une pratique sportive de la marche et/ou de la course, dans l'idéal (d'un strict point de vue mathématique), décrire un cercle d'un kilomètre de rayon autour de son domicile après s'en être éloigné d'autant, cela représente tout de même un circuit de 8,28 km (6,28 km de circonférence + 2 fois le kilomètre initial), ce qui, si vous le pratiquez quotidiennement, est loin d'être négligeable (cela fait presque 58 km hebdomadaires !).

J'ajouterai juste que j'approuve pleinement les maires qui interdisent ou s'apprêtent à interdire le jogging dans les rues commerçantes de leurs villes aux heures où les gens vont faire leurs commissions. Aller courir en plein centre-ville à 10 h du matin, cela dénote, en effet, un manque flagrant de respect pour autrui (même si, à titre personnel, vous estimez que tout ça c'est du pipeau, vous devez respecter les personnes qui prennent tout ça très au sérieux et qui risquent d'être choquées par votre attitude). J'estime que celui ou celle qui veut courir à 10 h du matin peut et doit choisir un itinéraire peu fréquenté et que celui ou celle qui tient absolument à arpenter les grandes artères de sa ville peut et doit le faire à des heures où celles-ci sont désertes. Personnellement, c'est ce que je fais (je marche et/ou je cours de nuit).

PhiPhilo.

PhiPhilo

Localisation : Arrière-pays provençal

Revenir en haut Aller en bas

Se promener pendant le "confinement" Empty Re: Se promener pendant le "confinement"

Message par DeniS le Sam 11 Avr 2020 - 8:45

Le respect pour autrui, et donc le sens collectif vont de paire. 
Il me semble avoir lu récemment le cas du traitement du Covid-19 en Corée, et l'importance du sens collectif des gens de ce pays qui ont suivi très respectueusement les consignes 

Denis

DeniS

Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Se promener pendant le "confinement" Empty Re: Se promener pendant le "confinement"

Message par PhiPhilo le Sam 11 Avr 2020 - 14:42

@DeniS a écrit:Le respect pour autrui, et donc le sens collectif vont de paire. 
Il me semble avoir lu récemment le cas du traitement du Covid-19 en Corée, et l'importance du sens collectif des gens de ce pays qui ont suivi très respectueusement les consignes

"Masques et tests de dépistages pour tous, traçage consenti des malades font partie des recettes qui ont permis à la Corée du Sud de limiter très spectaculairement le bilan humain du Coronavirus, sans aucune mesure de confinement général"(Challenge, 26/03/2020). La différence essentielle entre la France et la Corée, c'est que celle-ci est numéro deux de l'OCDE (derrière le Japon et devant la Russie et l'Allemagne) en matière d'infrastructures médico-hospitalières, tandis que nous ne sommes que 19° (sur 36, derrière la Lituanie et la Pologne) !

Par ailleurs, respect et libertés (individuelles comme collectives) ne sont pas incompatibles (cf. les cas de l'Allemagne et de la Suède).

PhiPhilo.

PhiPhilo

Localisation : Arrière-pays provençal

Revenir en haut Aller en bas

Se promener pendant le "confinement" Empty Re: Se promener pendant le "confinement"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum