JMN - Je Marche Nordique : Tout Sur La Marche Nordique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-40%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
228 € 379 €
Voir le deal

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Mer 17 Juin 2020 - 0:10

La garde des enfants pendant le télétravail n'aide pas
Semaine dernière 2 séances:
1 séance d'endurance longue avec bâtons (qui font leur retour) de 18km à 7,5km/h suivie de 10 lignes droites pour forcer un peu.
1 séance de 7km d'endurance suivie d'un 6km à fond sans bâtons. Temps au 6km un peu amélioré (de 10 secondes). Mouais, les 3 kg en plus pendant le confinement n'ont pas aidés.
Retour en IDF dimanche pour télétravail et 2 jours de boulot. Ca va être chaud de s'entrainer alors qu'il y a plus de douches au boulot.
Ce matin: trajet de 3.5 km pour aller au boulot faits en 25 min 24. Nouveau record avec PC sur le dos et jean.
Je ne sais pas comment je vais trouver le temps, cette période est compliquée et ça se voit dans ma régularité des nouvelles qui a prise un coup dans l'aile alors que je m'en faisais une joie jusqu'à mi-mars.
L'incertitude, les horaires, les annulations. Le besoin de ces séances comme un défouloir/un moment pour soit. Ces séances où l'on ne pense pas/où l'on se concentre sur ses gestes/où l'on prend conscience de quelque chose/où les séances dures se transforment en pulsion de vie/où les séances où on en peut plus nous rappellent nos objectifs et le pourquoi de ces objectifs.
Cette période compliquée aura été pour ma famille celle de deuils. Ces pages qui se tournent et nous donnent des interrogations, des changements.
Je l'affirme maintenant, les défis présentés sont toujours d'actualité, même s'ils sont repoussés.
Après les froids extrêmes, les chauds extrêmes, les douleurs, le mental se forge.
Alors, comme on ne sait pas de quoi demain est fait, si j'en ai la possibilité je donnerais tout début octobre pour finir et tout fin octobre pour ne pas rééditer la prestation de l'année dernière.
Il a fallu qu'on me pousse le cul l'année dernière pour que je me bouge un peu, mais ce coup-ci il n'y en aura pas besoin.
Oh certes, je ne serais pas devant avec mes 8 kilos en trop (je suis lucide. J'en fais peut-être trop ou bien je me livre trop). Mais je ferais toujours mieux que l'année dernière. A chacun ses petites victoires et celle là sera très symbolique pour moi quel qu’en soit le résultat si j'ai tout donné.
Mais ne jamais oublier qu'un loisir est la plus importante des choses les moins importantes et aller de l'avant en regardant le chemin parcouru. Et si la montagne est trop haute, avoir la fierté d'avoir été jusque là car il aurait été possible de ne même pas s'approcher de la montagne et alors certains souvenirs n'auraient pas existé.
Parmi ces souvenirs il y a le fait de finir mon premier trail (attaque à direct 34 km), finir un premier marathon en plein cagnard, un ecotrail 45 dans la boue et le froid, un raid du Morbihan en marche nordique en pleine canicule (j'ai pleuré à la fin tellement c'était fort de finir dans ces conditions).
Alors oui, ce qui marche pour moi c'est l'émotion et c'est mon moteur.
Ce moteur a pris un léger coup, mais c'est ce qui l'a renforcé.
Pour paraphraser :"Je préfère rester à ne rien faire à la maison à grossir et faire pitié ou bien parcourir des endroits splendides, participer à des luttes contre soit-même et parfois ressentir un moment de plénitude où tout parait facile (oui, ça arrive et ce moment est génial bien que relativement court). On va dire que la réponse est vite répondue Very Happy"
Mais, je m'égare. Prochain objectif rando à la montagne avec un petit sur le dos en Aout comme prévu malgré les annulations. Les patûrages, les glaciers en fonte et le paysage m'attendent et ce coup-ci j'y serais en normalement forme contrairement à l'année dernière où je me trainais.

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par NordicPat le Mer 17 Juin 2020 - 19:53

Bonjour neofoxy

Tout d’abord, bravo pour ta pugnacité pour garder le cap dans une période apparemment difficile pour toi et ta famille. J’ai beaucoup apprécié ce post. J’aurais un commentaire et une question.

 
Commentaire :
@neofoxy a écrit:ne jamais oublier qu'un loisir est la plus importante des choses les moins importantes et aller de l'avant en regardant le chemin parcouru. Et si la montagne est trop haute, avoir la fierté d'avoir été jusque là car il aurait été possible de ne même pas s'approcher de la montagne et alors certains souvenirs n'auraient pas existé.
Parmi ces souvenirs il y a le fait de finir mon premier trail (attaque à direct 34 km), finir un premier marathon en plein cagnard, un ecotrail 45 dans la boue et le froid, un raid du Morbihan en marche nordique en pleine canicule (j'ai pleuré à la fin tellement c'était fort de finir dans ces conditions).
Alors oui, ce qui marche pour moi c'est l'émotion et c'est mon moteur.
Je trouve cela tout à fait pertinent. Ça me renvoie à plein de choses, ayant moi-même déjà traversé des périodes très difficiles et aussi vécu beaucoup de moments forts grâce au sport (marathons, beaux trails, raids multisports en équipe…). Le fait de me lancer des défis a également été mon « moteur » avec de grandes joies et aussi une « bouée de sauvetage » dans les périodes les plus difficiles.

Pour compléter sur les bons moments que tu évoques, j’en vois quatre qui ont chacun leur charme :
-          - Le moment où l’idée du défi arrive, où on commence à le planifier, à se fixer un objectif ;  c’est le début d’un beau chemin.
-          - La préparation pour se donner les moyens de ses ambitions,  un but à ses sorties hebdomadaires dans le cadre d’un plan d’entrainement cohérent et la joie de constater l’amélioration de sa condition physique.
-          - La réalisation du défi lui-même, même (surtout ?) si c’est parfois dur en effet. Et quel plaisir de toute façon de vivre le moment présent, et au final d’atteindre son objectif (encore mieux !).
-          - Le souvenir intense qu’il laisse à jamais, au bout de la route.
 
Tout ça donne le sentiment d’être et d’avoir été en vie !
J’aurais adoré pouvoir passer à l’ultra en trail (je me suis arrêté à la Grande course des Templiers, que j’ai trouvée grandiose).  Ou encore multiplier les belles « classiques » conviviales sur route. Je garde le souvenir d’un coureur de 72 ans rencontré à la table du dîner festif de clôture de Marjevol-Mende en Lozère (superbe !). Il me racontait sa vie de retraité : sillonner la France en camping-car avec son épouse pour participer à une belle course à peu près chaque week-end, découvrir nos belles régions et aller au devant des gens. Je me suis dit à l’époque (c’est en 2006) que c’était lui mon héro et mon modèle, beaucoup plus que le vainqueur de la course.
Malheureusement, mes tendons d’achille et des blessures musculaires à répétition en ont décidé autrement. C’est pourquoi me suis reconverti à la marche nordique il y a deux ans… là, "ça tient" à peu près.
 
Question :
Tu évoques la préparation de superbes épreuves qui me font rêver. Tu les envisages « en mode » trail ou marche nordique ?
 NB. : Pour le plaisir, à 65 ans, j’ai participé l’an dernier pour ma première saison de MN à quelques compétitions locales (MN non homologuées adossées à des trails autour de chez moi en Normandie). Et aussi à une première MN officielle dans le cadre de l’Ultra-Marin à Vannes. Je me suis inscrit à la seule marche nordique au programme (26 km l’an dernier). Mais j’ai eu l’occasion de discuter avec un compétiteur sur mon le lieu de départ -qui était aussi, pour lui-,  le dernier check point et ravito du grand raid de 177 km… qu’il accomplissait en MN, sans un moment de sommeil pour rester dans les barrières horaires. Je n’avais pas pensé qu’on pouvait s’aligner sur un trail en marche nordique !?

Ça c’est du défi, que je serai bien incapable d’envisager aujourd’hui ; mais sur une distance plus « raisonnable » pour moi pourquoi pas !?
 
En tous cas, belles balades montagnardes pour toi cet été, et bon vent pour tes épreuves à venir.
NordicPat
NordicPat

Localisation : 76500 Elbeuf

https://vikingnwt.wixsite.com/blog

Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Mer 17 Juin 2020 - 22:36

Bonjour,

Oui, les courses sont en effet un tout : l’excitation de l'inscription; la motivation pour l'entrainement; le questionnement parfois; le stress de la dernière semaine avant une grosse échéance que j’apprécie.
C'est aussi un but en effet. Sans but on ne fait rien. J'ai recommencé le sport après 10 ans sans rien et presque 100 kg sur la balance avec un but : l'OCC. A l'époque je pensais que je pourrais tenter cette course un jour. Aujourd'hui je sens que c'est un défi pour moi, mais je l'ai toujours en vue d'autant que je connais la fin du parcours par cœur depuis la descente vers Valorcine. Je me fais mes délires en finissant des parcours en montagne en finissant dans Chamonix en prenant l'exact tracé de la fin de course en kiffant par avance.
Je sais qu'une fois cela fais il me faudra d'autres défis et c'est pour cela que j'en cherche et en fait (le 177 du Morbihan est pour moi le 2ème Graal après Chamonix).

Pour répondre à ta question : Les 2 courses sont prévues pour moi en marche nordique pour la simple et bonne raison que c'est mon arme pour tenir la distance. Un 80km en courant plus de 30% du temps est suicidaire pour moi. Des courses faites dans le mode trail et marche nordique 2 années de suite me montrent qu'au delà de 50km la marche est plus intéressante pour moi car je fini en meilleure forme avec des temps pas trop éloignés.
Les seules bornes que je me fixe sont de ne pas m’entêter: Si je vois que ça passe pas en marche, je m’autorise des coups de boost pour ne pas ma faire griller par une barrière bêtement et garder mes chances de finir même si je met 10% de course dedans.
L'avantage est que je ne suis pas blessé ni trop usé par quelques années de course sur route. J'ai juste suivi des chemins qui m'ont mené de la course sur route au trail puis à la marche nordique en voyant l'état de certains coureurs. Pour continuer je ménage mes articulations tout en faisant des efforts que j'estime équivalents qui me permettent même de monter plus haut dans les tours.

Et oui, bien que j'aie une vie matériellement sans trop de problèmes faire du sport en prenant de bonne dose d'endorphines et se mettre minable me permet de me sentir vivant. Au moins on sait qu'on a mal et pourquoi. Cela permet de supporter certaines choses et le stress du travail en se disant que quelque chose nous attend qu'on pourra parfois même partager en famille.
Les souvenirs qu'on en tire sont émouvants et parfois nous tirent des larmes.
Donc tant que je ne sacrifie pas la vie de famille, cela restera à priori mon but et mon support.
Je ne pensais pas en arriver à ce point là un jour...la vie réserve des surprises...autant profiter des bonnes.

Merci d'avoir mis en perspective ce que j'essayais d'exprimer. Je comprend un peu mieux certaines choses.

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Jeu 2 Juil 2020 - 16:38

Reprise partielle : Ce we  : 2 sorties:
Vendredi soir : endurance 15 km 7,5km/h sans bâtons avec 200m D+. Tranquille sans forcer
Samedi matin : Endurance 1h15 puis 6km à fond sans bâtons en 41min 20. 5eme sortie de 6km de suite avec un résultat à 10 seconde près sur ce parcours.
Mardi soir : Sortie de 1h25 avec bâtons pour un peu plus de 10 km : 20 montées de 15m D+ pour se fatiguer puis 6km avec bâtons dans l'herbe sur parcours plutôt plat. 40min 45 donc satisfait.
Jeudi midi : Toujours pas de douches au boulot et bah tant pis : Sortie à la old school à fond sans bâtons. 11km en 1h12 soit 9,1km/h. Content de te revoir 9km/h sur plus d'une heure. Tu m'avais manqué vieille amie (un jour je parlerais comme ça d'autre chose). Passage au 6ème km en 39min 08. Ca défoule mais va falloir refaire de l'endurance et je vous raconte pas la toilette dans les toilettes du boulot Wink Mais il faut savoir ce que l'on veut. Il me reste 3 mois avant début octobre pour Ecotrail et enchaînement avec fin octobre donc on fonce et c'est tout.
Samedi : Retour normalement à la séance club pas faite depuis au moins mi-mars. 5,5km pour aller au parc de Saint-Cloud et pareil pour en revenir + séance sur place où j'imagine (vu qu'ils organisent une balade le dimanche) qu'on va faire du fer à cheval ou quelques fractionnés et un tour plus tranquille.

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Ven 3 Juil 2020 - 9:57

Flash information : Une course vient d’apparaître dans mon calendrier suite à l'autorisation de la préfecture : Argentrail à Chamonix le 16 Août. Bon remplacement même si ce sera ma 3eme (sur 4 éditions) pour le coup.
1ère édition en courant (et marchant) 4h50 je crois. 2eme fois l'année dernière, un temps horrible en marchant vu le manque d'entrainement sur 8 mois.
Objectif : Moins de 5h30 en marchant voire tenter de m'approcher des 5h en étant en bon état.

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par Foncine le Ven 3 Juil 2020 - 10:26

Le moral revient du coup Pouces

_________________
Foncine
A chaque âge, sa vie  Clin d'oeil
Foncine
Foncine

Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Ven 3 Juil 2020 - 11:28

Avoir une perspective aide pour repartir de l'avant. Sans but je fais rien malheureusement.

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Dim 5 Juil 2020 - 22:51

Hier matin sortie à St Cloud : Balade en endurance en groupe avec l'arrivé de nouvelles têtes vu que j'y ai pas mis les pieds en plus de 3 mois. Quelques personnes qui vont mettre un peu de boost dans les entrainements en fractionné en groupe où la bataille sera plus féroce...et ça fait du bien de voir cette possibilité arriver. Le groupe continue à grossir avec quelques allumés comme moi et quelques autres qui ne vienne t pas forcement en compet mais aiment bien l'ambiance (c'est l'avantage d'avoir plusieurs groupes dans le club, on peut choisir sa salle et son ambiance Wink ).
Bilan de la sortie : plus de 3h20 comprenant l'aller et retour ainsi que la sortie en groupe pour un peu plus de 23km.
Pour compléter ça, quelques déplacements l'aprem toujours à pied pour atteindre un total de pratiquement 40km en tout dans la journée. Légère crampe le soir mais rien de méchant.

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Mar 7 Juil 2020 - 23:13

Séance du jour: sortie à midi au boulot (toujours sans douche).
J'étais prêt à me lancer sur un fractionné pour reprendre, mais un début de migraine vers 11h à fait tomber ce plan à l'eau.
Résultat : séance endurance qui ne fait pas de mal vu que j'en fait pas assez. A croire qu'il faut que j'aille mal pour m'y résoudre.
11,5km à 7.7km/h sans bâtons et presque pas de transpiration. Ce qui m'a un peu arrangé pour me changer avant de reprendre le boulot.
Le point positif de la distanciation est que de toute façon on peut pas trop me sentir Wink
Prochaine sortie jeudi si je retrouve mes cannes pour un séance de côtes dans la parc de la Défense au repas du télétravail.

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum