JMN - Je Marche Nordique : Tout Sur La Marche Nordique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Mer 17 Juin 2020 - 0:10

La garde des enfants pendant le télétravail n'aide pas
Semaine dernière 2 séances:
1 séance d'endurance longue avec bâtons (qui font leur retour) de 18km à 7,5km/h suivie de 10 lignes droites pour forcer un peu.
1 séance de 7km d'endurance suivie d'un 6km à fond sans bâtons. Temps au 6km un peu amélioré (de 10 secondes). Mouais, les 3 kg en plus pendant le confinement n'ont pas aidés.
Retour en IDF dimanche pour télétravail et 2 jours de boulot. Ca va être chaud de s'entrainer alors qu'il y a plus de douches au boulot.
Ce matin: trajet de 3.5 km pour aller au boulot faits en 25 min 24. Nouveau record avec PC sur le dos et jean.
Je ne sais pas comment je vais trouver le temps, cette période est compliquée et ça se voit dans ma régularité des nouvelles qui a prise un coup dans l'aile alors que je m'en faisais une joie jusqu'à mi-mars.
L'incertitude, les horaires, les annulations. Le besoin de ces séances comme un défouloir/un moment pour soit. Ces séances où l'on ne pense pas/où l'on se concentre sur ses gestes/où l'on prend conscience de quelque chose/où les séances dures se transforment en pulsion de vie/où les séances où on en peut plus nous rappellent nos objectifs et le pourquoi de ces objectifs.
Cette période compliquée aura été pour ma famille celle de deuils. Ces pages qui se tournent et nous donnent des interrogations, des changements.
Je l'affirme maintenant, les défis présentés sont toujours d'actualité, même s'ils sont repoussés.
Après les froids extrêmes, les chauds extrêmes, les douleurs, le mental se forge.
Alors, comme on ne sait pas de quoi demain est fait, si j'en ai la possibilité je donnerais tout début octobre pour finir et tout fin octobre pour ne pas rééditer la prestation de l'année dernière.
Il a fallu qu'on me pousse le cul l'année dernière pour que je me bouge un peu, mais ce coup-ci il n'y en aura pas besoin.
Oh certes, je ne serais pas devant avec mes 8 kilos en trop (je suis lucide. J'en fais peut-être trop ou bien je me livre trop). Mais je ferais toujours mieux que l'année dernière. A chacun ses petites victoires et celle là sera très symbolique pour moi quel qu’en soit le résultat si j'ai tout donné.
Mais ne jamais oublier qu'un loisir est la plus importante des choses les moins importantes et aller de l'avant en regardant le chemin parcouru. Et si la montagne est trop haute, avoir la fierté d'avoir été jusque là car il aurait été possible de ne même pas s'approcher de la montagne et alors certains souvenirs n'auraient pas existé.
Parmi ces souvenirs il y a le fait de finir mon premier trail (attaque à direct 34 km), finir un premier marathon en plein cagnard, un ecotrail 45 dans la boue et le froid, un raid du Morbihan en marche nordique en pleine canicule (j'ai pleuré à la fin tellement c'était fort de finir dans ces conditions).
Alors oui, ce qui marche pour moi c'est l'émotion et c'est mon moteur.
Ce moteur a pris un léger coup, mais c'est ce qui l'a renforcé.
Pour paraphraser :"Je préfère rester à ne rien faire à la maison à grossir et faire pitié ou bien parcourir des endroits splendides, participer à des luttes contre soit-même et parfois ressentir un moment de plénitude où tout parait facile (oui, ça arrive et ce moment est génial bien que relativement court). On va dire que la réponse est vite répondue Very Happy"
Mais, je m'égare. Prochain objectif rando à la montagne avec un petit sur le dos en Aout comme prévu malgré les annulations. Les patûrages, les glaciers en fonte et le paysage m'attendent et ce coup-ci j'y serais en normalement forme contrairement à l'année dernière où je me trainais.

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par NordicPat le Mer 17 Juin 2020 - 19:53

Bonjour neofoxy

Tout d’abord, bravo pour ta pugnacité pour garder le cap dans une période apparemment difficile pour toi et ta famille. J’ai beaucoup apprécié ce post. J’aurais un commentaire et une question.

 
Commentaire :
@neofoxy a écrit:ne jamais oublier qu'un loisir est la plus importante des choses les moins importantes et aller de l'avant en regardant le chemin parcouru. Et si la montagne est trop haute, avoir la fierté d'avoir été jusque là car il aurait été possible de ne même pas s'approcher de la montagne et alors certains souvenirs n'auraient pas existé.
Parmi ces souvenirs il y a le fait de finir mon premier trail (attaque à direct 34 km), finir un premier marathon en plein cagnard, un ecotrail 45 dans la boue et le froid, un raid du Morbihan en marche nordique en pleine canicule (j'ai pleuré à la fin tellement c'était fort de finir dans ces conditions).
Alors oui, ce qui marche pour moi c'est l'émotion et c'est mon moteur.
Je trouve cela tout à fait pertinent. Ça me renvoie à plein de choses, ayant moi-même déjà traversé des périodes très difficiles et aussi vécu beaucoup de moments forts grâce au sport (marathons, beaux trails, raids multisports en équipe…). Le fait de me lancer des défis a également été mon « moteur » avec de grandes joies et aussi une « bouée de sauvetage » dans les périodes les plus difficiles.

Pour compléter sur les bons moments que tu évoques, j’en vois quatre qui ont chacun leur charme :
-          - Le moment où l’idée du défi arrive, où on commence à le planifier, à se fixer un objectif ;  c’est le début d’un beau chemin.
-          - La préparation pour se donner les moyens de ses ambitions,  un but à ses sorties hebdomadaires dans le cadre d’un plan d’entrainement cohérent et la joie de constater l’amélioration de sa condition physique.
-          - La réalisation du défi lui-même, même (surtout ?) si c’est parfois dur en effet. Et quel plaisir de toute façon de vivre le moment présent, et au final d’atteindre son objectif (encore mieux !).
-          - Le souvenir intense qu’il laisse à jamais, au bout de la route.
 
Tout ça donne le sentiment d’être et d’avoir été en vie !
J’aurais adoré pouvoir passer à l’ultra en trail (je me suis arrêté à la Grande course des Templiers, que j’ai trouvée grandiose).  Ou encore multiplier les belles « classiques » conviviales sur route. Je garde le souvenir d’un coureur de 72 ans rencontré à la table du dîner festif de clôture de Marjevol-Mende en Lozère (superbe !). Il me racontait sa vie de retraité : sillonner la France en camping-car avec son épouse pour participer à une belle course à peu près chaque week-end, découvrir nos belles régions et aller au devant des gens. Je me suis dit à l’époque (c’est en 2006) que c’était lui mon héro et mon modèle, beaucoup plus que le vainqueur de la course.
Malheureusement, mes tendons d’achille et des blessures musculaires à répétition en ont décidé autrement. C’est pourquoi me suis reconverti à la marche nordique il y a deux ans… là, "ça tient" à peu près.
 
Question :
Tu évoques la préparation de superbes épreuves qui me font rêver. Tu les envisages « en mode » trail ou marche nordique ?
 NB. : Pour le plaisir, à 65 ans, j’ai participé l’an dernier pour ma première saison de MN à quelques compétitions locales (MN non homologuées adossées à des trails autour de chez moi en Normandie). Et aussi à une première MN officielle dans le cadre de l’Ultra-Marin à Vannes. Je me suis inscrit à la seule marche nordique au programme (26 km l’an dernier). Mais j’ai eu l’occasion de discuter avec un compétiteur sur mon le lieu de départ -qui était aussi, pour lui-,  le dernier check point et ravito du grand raid de 177 km… qu’il accomplissait en MN, sans un moment de sommeil pour rester dans les barrières horaires. Je n’avais pas pensé qu’on pouvait s’aligner sur un trail en marche nordique !?

Ça c’est du défi, que je serai bien incapable d’envisager aujourd’hui ; mais sur une distance plus « raisonnable » pour moi pourquoi pas !?
 
En tous cas, belles balades montagnardes pour toi cet été, et bon vent pour tes épreuves à venir.
NordicPat
NordicPat

Localisation : 76500 Elbeuf

https://vikingnwt.wixsite.com/blog

Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Mer 17 Juin 2020 - 22:36

Bonjour,

Oui, les courses sont en effet un tout : l’excitation de l'inscription; la motivation pour l'entrainement; le questionnement parfois; le stress de la dernière semaine avant une grosse échéance que j’apprécie.
C'est aussi un but en effet. Sans but on ne fait rien. J'ai recommencé le sport après 10 ans sans rien et presque 100 kg sur la balance avec un but : l'OCC. A l'époque je pensais que je pourrais tenter cette course un jour. Aujourd'hui je sens que c'est un défi pour moi, mais je l'ai toujours en vue d'autant que je connais la fin du parcours par cœur depuis la descente vers Valorcine. Je me fais mes délires en finissant des parcours en montagne en finissant dans Chamonix en prenant l'exact tracé de la fin de course en kiffant par avance.
Je sais qu'une fois cela fais il me faudra d'autres défis et c'est pour cela que j'en cherche et en fait (le 177 du Morbihan est pour moi le 2ème Graal après Chamonix).

Pour répondre à ta question : Les 2 courses sont prévues pour moi en marche nordique pour la simple et bonne raison que c'est mon arme pour tenir la distance. Un 80km en courant plus de 30% du temps est suicidaire pour moi. Des courses faites dans le mode trail et marche nordique 2 années de suite me montrent qu'au delà de 50km la marche est plus intéressante pour moi car je fini en meilleure forme avec des temps pas trop éloignés.
Les seules bornes que je me fixe sont de ne pas m’entêter: Si je vois que ça passe pas en marche, je m’autorise des coups de boost pour ne pas ma faire griller par une barrière bêtement et garder mes chances de finir même si je met 10% de course dedans.
L'avantage est que je ne suis pas blessé ni trop usé par quelques années de course sur route. J'ai juste suivi des chemins qui m'ont mené de la course sur route au trail puis à la marche nordique en voyant l'état de certains coureurs. Pour continuer je ménage mes articulations tout en faisant des efforts que j'estime équivalents qui me permettent même de monter plus haut dans les tours.

Et oui, bien que j'aie une vie matériellement sans trop de problèmes faire du sport en prenant de bonne dose d'endorphines et se mettre minable me permet de me sentir vivant. Au moins on sait qu'on a mal et pourquoi. Cela permet de supporter certaines choses et le stress du travail en se disant que quelque chose nous attend qu'on pourra parfois même partager en famille.
Les souvenirs qu'on en tire sont émouvants et parfois nous tirent des larmes.
Donc tant que je ne sacrifie pas la vie de famille, cela restera à priori mon but et mon support.
Je ne pensais pas en arriver à ce point là un jour...la vie réserve des surprises...autant profiter des bonnes.

Merci d'avoir mis en perspective ce que j'essayais d'exprimer. Je comprend un peu mieux certaines choses.

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Jeu 2 Juil 2020 - 16:38

Reprise partielle : Ce we  : 2 sorties:
Vendredi soir : endurance 15 km 7,5km/h sans bâtons avec 200m D+. Tranquille sans forcer
Samedi matin : Endurance 1h15 puis 6km à fond sans bâtons en 41min 20. 5eme sortie de 6km de suite avec un résultat à 10 seconde près sur ce parcours.
Mardi soir : Sortie de 1h25 avec bâtons pour un peu plus de 10 km : 20 montées de 15m D+ pour se fatiguer puis 6km avec bâtons dans l'herbe sur parcours plutôt plat. 40min 45 donc satisfait.
Jeudi midi : Toujours pas de douches au boulot et bah tant pis : Sortie à la old school à fond sans bâtons. 11km en 1h12 soit 9,1km/h. Content de te revoir 9km/h sur plus d'une heure. Tu m'avais manqué vieille amie (un jour je parlerais comme ça d'autre chose). Passage au 6ème km en 39min 08. Ca défoule mais va falloir refaire de l'endurance et je vous raconte pas la toilette dans les toilettes du boulot Wink Mais il faut savoir ce que l'on veut. Il me reste 3 mois avant début octobre pour Ecotrail et enchaînement avec fin octobre donc on fonce et c'est tout.
Samedi : Retour normalement à la séance club pas faite depuis au moins mi-mars. 5,5km pour aller au parc de Saint-Cloud et pareil pour en revenir + séance sur place où j'imagine (vu qu'ils organisent une balade le dimanche) qu'on va faire du fer à cheval ou quelques fractionnés et un tour plus tranquille.

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Ven 3 Juil 2020 - 9:57

Flash information : Une course vient d’apparaître dans mon calendrier suite à l'autorisation de la préfecture : Argentrail à Chamonix le 16 Août. Bon remplacement même si ce sera ma 3eme (sur 4 éditions) pour le coup.
1ère édition en courant (et marchant) 4h50 je crois. 2eme fois l'année dernière, un temps horrible en marchant vu le manque d'entrainement sur 8 mois.
Objectif : Moins de 5h30 en marchant voire tenter de m'approcher des 5h en étant en bon état.

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par Foncine le Ven 3 Juil 2020 - 10:26

Le moral revient du coup Pouces

_________________
Foncine
A chaque âge, sa vie  Clin d'oeil
Foncine
Foncine

Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Ven 3 Juil 2020 - 11:28

Avoir une perspective aide pour repartir de l'avant. Sans but je fais rien malheureusement.

neofoxy


Foncine aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Dim 5 Juil 2020 - 22:51

Hier matin sortie à St Cloud : Balade en endurance en groupe avec l'arrivé de nouvelles têtes vu que j'y ai pas mis les pieds en plus de 3 mois. Quelques personnes qui vont mettre un peu de boost dans les entrainements en fractionné en groupe où la bataille sera plus féroce...et ça fait du bien de voir cette possibilité arriver. Le groupe continue à grossir avec quelques allumés comme moi et quelques autres qui ne vienne t pas forcement en compet mais aiment bien l'ambiance (c'est l'avantage d'avoir plusieurs groupes dans le club, on peut choisir sa salle et son ambiance Wink ).
Bilan de la sortie : plus de 3h20 comprenant l'aller et retour ainsi que la sortie en groupe pour un peu plus de 23km.
Pour compléter ça, quelques déplacements l'aprem toujours à pied pour atteindre un total de pratiquement 40km en tout dans la journée. Légère crampe le soir mais rien de méchant.

neofoxy


Foncine aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Mar 7 Juil 2020 - 23:13

Séance du jour: sortie à midi au boulot (toujours sans douche).
J'étais prêt à me lancer sur un fractionné pour reprendre, mais un début de migraine vers 11h à fait tomber ce plan à l'eau.
Résultat : séance endurance qui ne fait pas de mal vu que j'en fait pas assez. A croire qu'il faut que j'aille mal pour m'y résoudre.
11,5km à 7.7km/h sans bâtons et presque pas de transpiration. Ce qui m'a un peu arrangé pour me changer avant de reprendre le boulot.
Le point positif de la distanciation est que de toute façon on peut pas trop me sentir Wink
Prochaine sortie jeudi si je retrouve mes cannes pour un séance de côtes dans la parc de la Défense au repas du télétravail.

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Lun 13 Juil 2020 - 0:43

Jeudi: sortie côtes : 30x15m de deniv sur une courte distance. J'ai du arrêter car la poignée d'un de mes bâtons Guidetti a lâché.  La casse classique pour moi : le liège se désolidarise du manche. Passage à la case réparation à la maison pour la 6 ou 7eme fois avec une colle différente ce coup ci (passage de la patex à la super glu). Je n'arrive pas à savoir pourquoi ça m'arrive. Mauvaise utilisation des bâtons ou sur-sollicitation?
La seule chose à peu près sûre est que je ne les promène pas et que je les utilise activement.

Samedi : Sortie club à la piste de torture pour un intermittent. Particularité de la journée? On a une fusion du groupe 1 et 2 (je suis dans le 2 sur les 3) du fait d'un départ de coach pour rapprochement de domicile. Certains de l'autre groupe sont à fond et se donnent sur ce type d'exercise et sont dans ce groupe plus en fonction d'une ambiance différente (je ne juge pas si elle est meilleure ou pas). Mais en globalité dans mon groupe on est plus axés compet même si une partie sont là aussi pour l'ambiance et n’irons peut-être jamais et l'autre groupe est plus axé loisir avec parfois des membre de ce groupe qui font des compets. Il m'est aussi arrivé de changer de groupe sur une fois pour x raison (lieu d'entrainement, besoin d'un conseil particulier, etc...).
Enfin bref, on était un bon nombre ce jour là avec quelques nouveaux (ou que je n'ai jamais vu). J'ai bien peur que rien que sur la balade avant on a dégouté une ou 2 personnes qui avaient du mal à suivre même si on revenait en arrière comme à notre habitude.
Autre nouvelle, j'ai discuté avec la mère d'un jeune de 12 ans qui est à fond pour venir en faire avec nous. D'après le coach, il a la niaque et il fait du tennis contre des gars de 16 ans même s'il perd. Il semble que le declic soit d'être venu avec sa mère car il n'y avait pas entrainement athlé (oui, il doit être à fond sur tout) et d'avoir suivi le coach puis s'être pris une mine d'un plus de 50 ans qui l'a laissé sur place. Bon par contre il pourra pas faire de compet en MNT avant longtemps (cadet) mais j'ai dit à sa mère que je regarderais si je dégotte des courses pour quand il sera prêt.
Perso, si l'année continue comme ça (et qu'on évite les problèmes covid et autres merdes) je sens que ma saison va être comblée avec 3-4 motivés qui arrivent qu'il faudra soit suivre à l'arrache soit éviter de se faire bouffer. Rien de tel pour l’émulsion de groupe qui va en vouloir et peut être qu'on essayera d'être 3eme (si ca part comme je le sens) derrière les 2 grosses écuries de l'Ile de France (Guidetti et Azimut) sans être un club avec leur fonctionnement.
Recap des forces: Le coach (la base, trop fort pour qu'on puisse lutter), puis on est quelques gars à pouvoir faire des classements pas trop ridicules avec nos forces et faiblesses en fonction des distances de courses : Emmanuel (bonne progression sur 2 ans, il a fini par me rattraper lors de ma baisse physique due à mon congé de 8 mois un peu prenant. Je pense avoir repris un peu le dessus mais sur plus de 13km il peut tenter ma baisse physique car il est régulier), les 2 Vincents (le premier à fait un bon résultat à l'Avonnaise en 2019 et le 2 ème est un ptit nouveau M4 qui change normalement de club pour se rapprocher de son domicile. Il a fini juste derrière moi à Bouffemont après avoir espéré me rattraper à la mi-course avant que je me réveille pour recoller à Angelo). Un autre nouveau dont je n'ai pas retenu le nom qui a bien marché (s'il reste). Reste le ptit jeune qui est pour moi une curiosité et que j'ai hâte de voir à l’œuvre.
Enfin chez les filles on a apparemment le retour de Christelle après 1 an et demi de pause pour faire de la course à pied. Ses résultats parlent pour elle avec des places podium en régional. Par contre elle aime pas pousser en entrainement. + 2 autres mais j'ai un trou de mémoire dans les noms et je ne connais même pas tout les noms dans mon groupe comme je mettais des mois à retenir ceux des profs Wink
Retour à la séance avec une pyramide classique 1-2-3-3-2-1. Rien de méchant même si j'ai eu l'impression de légèrement boiter à un moment. Application à se mettre vers 9-9,4km/h pour ne pas saccager le geste. Fréquence max atteinte 188 bpm (normalement ma fréquence de bonne course est 174 pour tenir 1h30. C'était aussi ma fréquence sur un semi bien géré avec un temps me suffisant) sur l'avant dernière série où j'avais un fauve au cul (le coach qui a fait les séries avec nous en se mettant avec différents groupes pour conseiller et pousser). Comme quoi que c'est possible de monter dans les tours en marche nordique mais faut être au dessus de 10km/h.
Bonne séance et aucune idée de la prochaine vu le 14 juillet sans séance.

Ps: Va falloir que j'arrête de mettre 40 min pour écrire un truc. Mais j'ai tellement à exprimer en ressenti, en sensation et en anticipation que je n'y arrive pas.

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par Gege le Mer 15 Juil 2020 - 10:18

On retrouve pas mal de jeunes (surtout filles) qui font de la Marche Nordique dans les pays de l'Est. (Pologne entre autre)
Bonne continuation avec ce club

Gege


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Ven 17 Juil 2020 - 10:44

GegeOn retrouve pas mal de jeunes (surtout filles) qui font de la Marche Nordique dans les pays de l'Est. (Pologne entre autre)
Bonne continuation avec ce club

Il y a peut-être un attrait du fait que c'est sensé être moins traumatisant que certains autres sports solo. On a eu parfois une jeune fille l'année dernière, elle fait ses études dans le nord et elle dépote pas mal quand elle essayait de nous suivre en fractionné. Elle y arrivait bien. J'ai eu des nouvelles indirectement qu'elle se débrouille très bien maintenant.

Mercredi: sortie sans bâtons, 11km à vitesse stabilisée à 9km/h. FC moyenne à 164, c'est plutôt pas mal.
Rien de spécial sur cette sortie. Aucune douleur au genou contrairement à parfois lorsque je suis assis. Enfin je dirais plus une gène (résiduelle) qu'une douleur qui se situe sur le tendon sur la rotule et pas sur l'articulation. Je surveille néanmoins pour ne pas me retrouver bloqué comme en Avril sans signe annonciateur.

Demain matin : sortie club à St Cloud. Il va faire chaud donc un peu de prudence.
Au programme : trajet aller retour pour moi à pied (11km en tout) + séance de balade avec un intermittent situé au milieu j'imagine.

D'après mon téléphone, je suis sur la voie de parcourir 650 km ce mois-ci à pied . Je n'avais jamais remarqué que je faisais autant de distance. Dans ma tête je suis plus à 3500 km par an (contre 4000 km en voiture). Il semble que ce soit bien plus que ça. Pour une fois l'indicateur va devenir un objectif pour une raison : juste pour le fun.

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Sam 1 Aoû 2020 - 23:21

Voilà, j'ai atteint un objectif intermédiaire un peu plus de 700 000 pas ce mois-ci contre un record à 665000 en juin 2018.
Résumé de mes dernières semaines:
-2 samedi à St Cloud pour montées de fer à cheval ou intermittents en intégrant les aller et retour pour y aller.
-2 sorties par semaines au boulot en marche sans bâtons + sorties le midi pour aller chercher à manger en allant le plus loin possible pour acheter et avoir le temps de revenir et manger avant de reprendre le boulot.
Bref, ce fut chargé sans en avoir l'air.
Je suis arrivé au bout d'une nouvelle paire de chaussures, la limite est quand la semelle de propreté commence à toucher le sol à travers la semelle.
Changement des chaussures en général quand elles commencent à trop me tourner les pieds marchant où à me créer des gênes en mais dernièrement j'ai eu des chaussures que l'on peut un peu pousser plus loin en marche de déplacement.
J'imagine qu'on va me dire que je les pousse trop, mais pour l'instant pas de souci.
Aucune idée si le record de 700 000 pas est battable ce mois-ci mais je vais essayer.

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par DeniS le Dim 2 Aoû 2020 - 9:00

Ramené au km, ça en fait pas mal pour ce mois 
Bravo

DeniS

Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Lun 3 Aoû 2020 - 22:32

Selon pas mal de site ça fait entre 600 et 650km.
Je ne sais pas en réalité car j'ai tout compté, même les déplacements de la chambre au salon.

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Lun 10 Aoû 2020 - 22:50

Je profite de mes vacances en alternant randos en famille dans les alpes (on se tape quand même du 4-5 heures avec 11kg sur le dos pour moi. J'ai mal aux épaules), balades diverses assez longues avec pour but des activités (rechercher des bornes dans un bois, aller à un parc de jeu à un endroit, etc..) et séances de montagne bien sympa.
Ca se passe bien, mais j'ai une crainte : mon gamin de 5ans et demi tient des randos de 4 heures de 13km avec 700m de déniv. On va me dire que je suis un tortionnaire (on me l'a dit cette année lorsque je l'ai inscrit à une course famille de 3 ou 5 km avec des obstacles tels que des châteaux gonflables sur le trajet. Il a tenu crème avec sa mère et il en redemandait) mais il fatigue jamais et je ne sais pas où poser la limite. Dans 5-6 ans il sera meilleurs que moi à ce rythme Wink

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Jeu 3 Sep 2020 - 16:23

Longtemps que je n'ai rien écris vacances obligent.
Le "stage" montagne s'est bien passé.
Je devais faire une course à la montagne mais j'y ai renoncé devant les conditions. Je l'ai par contre faite le jour avant en autonomie. La bonne nouvelle est que cela s'est bien passé. Je boucle les 27 km et 1700d+ en 5h40. La 2eme montée est horrible avec des grosses pierres à monter.
J'ai découvert aussi qu'avec un orage aux fesses en montagne je descends très bien sans sentir la douleur ni la fatigue Wink.
Retour à la piste test avec deniv et je claque un 39min58 au 6km sans bâtons (contre un record à 41min15 en juin). Comme quoi que la montagne ça aide pour la globules rouges.
Retour à la rentrée aux vrais bâtons de marche nordique et pas ceux de trail. Reprise tranquille.
Ce midi, re 6km sur terrain plat sans bâtons (avec prolongation jusqu'à 12km pour revenir au calme). Je sors un 38min05 et j'hallucine d'autant plus que c'était pas les conditions idéales avec 1km en ville.
Donc j'annonce, si tout va bien (sauf blessure, annulation, etc....) je compte mettre 1h10 max à Chamarande (10km150) contre 1h13 l'année dernière avec cheville foulée au premier tour. Mais je pense pouvoir accrocher un 1h08 si je m'applique et que je choppe pas de pénalité et mon maximum si forme exceptionnelle sera vers 1h06 mais faut pas rêver Wink
Samedi, retour à l'entrainement en groupe avec un groupe qui me plait de plus en plus Wink
Ecotrail ou pas Ecotrail, les organisateurs de Chamarande m'ont fait un cadeau qui m'arrange et ne m'arrange pas. 
1 semaine de repos de plus donc 4 semaines de repos après le 80 km (je vais être affûté après ça ou mort de fatigue) mais par contre c'est la dèche en orga perso pour moi car la semaine d'avant m'arrangeait plus. Enfin déja si ça à lieu....
Aller on y croit.
Bonus : j'ai perdu 2kg en 2 semaines

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Sam 5 Sep 2020 - 17:03

Bon, il semble que l'ecotrail est confirmé pour l'instant. Passage en mode 30 000 minimum pas par jour activé. J'espère que les mois d'entrainement depuis juin vont payer.
Aujourd'hui intermittants pour la reprise. A la dernière série on me double pépouse alors que j'étais à 10,7 km/h au gps. J'en reviens pas.

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par NordicPat le Sam 5 Sep 2020 - 17:52

Bonjour Neofoy

Bravo pour ce stage montagne sur fond de belles vacances.

Te faire dépasser à 10,7 km/h : c'était en marche nordique, vraiment !?

Je ne veux surtout pas donner de leçon, mais attention quand même ne pas trop en faire, au risque d'arriver "cramé" à l'écotrail, pire de te blesser avant. Ce serait trop dommage après cette belle préparation !!!

Pour la forme, c'est comme en course à pied, on ne peut pas être au pic en permanence. Le but est donc de gérer, pour y arriver quand il faut, pour tes objectifs (pas simple aussi proches). Mais je suppose que tu connais ça.

Bonne "reprise".

NordicPat
NordicPat
NordicPat

Localisation : 76500 Elbeuf

https://vikingnwt.wixsite.com/blog

Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Dim 6 Sep 2020 - 0:12

Hello Pat,

A mon avis avec la fatigue je ne l'étais plus pour 2 raisons (ce sont mes points faibles quand je fatigue):
-cycle de bras incomplet (poussée arrière) je pense
-Un peu de baisse de la caisse
Par contre lui était bien en marche nordique (j'ai regardé) car il a pu se concentrer sur cette série avec la motivation de me bouffer Very Happy

Après le but de l'exercice est de se pousser un peu donc les 4 premières séries j'étais bien (surtout la 1 et la 3 où j’allais assez vite sans saccager le geste) et après je tirais la langue.
Quand je regarde comment s’entrainent certains cadors du circuit dans leur interview, j'ai aussi des doutes sur les possibilités de tenir le geste à 13-14km/h même sur des séries de 300m (je retrouve plus l'interview que j'ai lu il y a plus d'un an, mais il y a une référence à cela ici : https://culturemarche.com/2018/01/17/entretien-avec-rodolphe-cressonnier-vainqueur-sur-les-traces-de-vauban/). Mais cela fait parti de leurs entrainements et ça à l'air de passer (https://abonne.lest-eclair.fr/id95721/article/2019-09-23/rodolphe-cressonnier-lirrepressible-marche-en-avant). Loin de moi de me comparer mais j'avoue un peu creuser sur les pratiques de certains ainsi que sur différents entrainements de groupes pratiqués tels que des poursuites en équipe, etc... qui en plus peuvent être mise en place pour tenir des distanciations si nécessaire.

Tu as aussi raison sur le fait de pas se cramer. J'ai un dilemme : faire de la distance pour borner et arriver plutôt bien. Pour moi il me reste 2 semaines et demi de boulot foncier après c'est fini pour les gains. Et je vois bien qu'il me manque des séances longues donc j'essaye de compenser en faisant tout ce que je peux à pied : trajets boulot, magasins, aller chercher à manger le plus loin possible à midi, faire des détours lorsque j'ai le temps en orga perso, etc... Je suis au max sur ces temps là. Au delà je met en danger des équilibres.
C'est bien une période bâtarde entre gains de l'altitude qui s’estompent et griseries que tout va bien (enfin presque car j'ai toujours ce satané problème de genou droit qui ne me saoule pas trop mais m'inquiète).
On va gérer et ressortir les indicateurs cardiaques pour la fin si j'ai le temps.

J'avoue avoir ressenti un début de fatigue ce matin, mais c’est peut-être (ou pas) à cause de mes nuits écourtées par les dents du ptit.

Donc en résumé : Profiter de la fin de prépa sur ce qu'on peut. Espérer que ça passe pour l'orga comme il a été dit (l’annulation de la MNT de Verneuil met un coup de stress). Ne pas se cramer. Ne pas se blesser. Ne pas avoir de regrets (surtout)

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par Yann le Dim 6 Sep 2020 - 9:10

10,7 km/h ?
C'était une fusée nordique qui est passée. 
La vitesse de bras doit être phénoménale,  ou un géant avec des pas de 2 mètres. 
Very Happy

Yann

Localisation : Ouest de la France

Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Dim 6 Sep 2020 - 18:48

C'est tenable sur courte période avec bonne vitesse de bras et pas allongé. Mais franchement c'est intenable plus de 2 minutes.

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par NordicPat le Dim 6 Sep 2020 - 19:38

Salut Neofoxy

De mon point de vue :
Compte tenu de ton premier objectif sur l'Ecotrail, j'aurais tendance à penser que c'est plus le foncier qui importe que le chrono. Il n'a pas de classement spécifique en marche nordique, il me semble ? Donc pas trop de pression à te mettre sur des séances dures de fractionné pour aller plus vite !
Je pense qu'il vaut mieux viser à aller au bout sans terminer trop "à la ramasse" pour ne pas te flinguer pour ton objectif suivant.

Pour Les France, toujours sans vouloir jouer les "donneurs de leçon" Vieux , il me semble que tu aurais peut-être intérêt à travailler uniquement en technique de marche nordique (sauf tes sorties urbaines pour aller faire tes courses bien sûr). Le travail systématique sur la gestuelle te permettra peut-être d'éviter des pénalités. Le fait d'alterner marche rapide sans bâton, voire course, ne contribue pas à assimiler le geste, qui doit rester propre même en cas de fatigue. Il faut donc qu'il devienne complément naturel à force de répétition.

Mais ça n'engage que moi !
Une chose dont je suis sûr en revanche, c'est que tu dois dois alléger au maximum ta dernière semaine avant le jour J. Le seul objectif est de "faire du jus" en se reposant. Une ou deux petites séances cool d'entretien suffiront. C'est une erreur de chercher à se rassurer en en rajoutant : il n'y a plus rien à gagner à ce moment là mais beaucoup à perdre !!!
J'espère -pour bébé aussi- que ses dents iront mieux  Smile

Bonne continuation.

NordicPat
NordicPat
NordicPat

Localisation : 76500 Elbeuf

https://vikingnwt.wixsite.com/blog

Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par neofoxy le Lun 7 Sep 2020 - 11:22

@NordicPat a écrit:Salut Neofoxy

De mon point de vue :
Compte tenu de ton premier objectif sur l'Ecotrail, j'aurais tendance à penser que c'est plus le foncier qui importe que le chrono. Il n'a pas de classement spécifique en marche nordique, il me semble ? Donc pas trop de pression à te mettre sur des séances dures de fractionné pour aller plus vite !
Je pense qu'il vaut mieux viser à aller au bout sans terminer trop "à la ramasse" pour ne pas te flinguer pour ton objectif suivant.

-Je ne peux qu'être d'accord. Finir est le seul objectif. Le temps ne sera qu'indicatif et très secondaire.
Les fractionnés, en réalité, je trouve ça fun la plupart du temps. Sans vraiment pourvoir l'affirmer ni avoir vu de personnes ou d'étude l'affirmer, mon ressenti est que plus on tiens une haute vitesse en fractionné long, plus la vitesse en endurance sur longue distance peut être facilement maintenue et peut être légèrement plus haute.
Le plus raisonnable pour moi est de partir sur les bases de 7,2-7,5km/h pour ce genre de durée. je n'ai aucune idée si je pourrais tenir cela longtemps mais il ne faut absolument pas que je dépasse les 7,5 sous peine de le payer plus tard (l'exemple de fractionnés fait avec différentes stratégies me montre qu'il vaut bien mieux avoir une vitesse assez constante pour ne pas s’écrouler à la fin. Par exemple plutôt que de partir à 9,5-10 pour tomber à 8 par la suite il vaut mieux partir à 9 voir légèrement en dessous au moins les 25 premiers % pour avoir une chance de s'approcher des 9km/h de moyenne) ou que je traîne trop longtemps sous les 7km/h. L'exercice sera compliqué et ce n'est que ma conception des choses par rapport à mes ressentis et expériences.
Je peux me tromper de très loin et faire fausse route. Je n'espère pas Wink

Pour Les France, toujours sans vouloir jouer les "donneurs de leçon" Vieux , il me semble que tu aurais peut-être intérêt à travailler uniquement en technique de marche nordique (sauf tes sorties urbaines pour aller faire tes courses bien sûr). Le travail systématique sur la gestuelle te permettra peut-être d'éviter des pénalités. Le fait d'alterner marche rapide sans bâton, voire course, ne contribue pas à assimiler le geste, qui doit rester propre même en cas de fatigue. Il faut donc qu'il devienne complément naturel à force de répétition.

-Là aussi je suis d'accord, mais je ne peux pas le faire en sortie depuis le boulot car je n'amène pas mes bâtons. Dans les autres cas, je les prends à 90%.
Ma parade est de me forcer à faire le geste avec les bras en marchant dans ce cas là. C'est pas terrible mais je n'ai pas d'autre moyen.

Mais ça n'engage que moi !
Une chose dont je suis sûr en revanche, c'est que tu dois dois alléger au maximum ta dernière semaine avant le jour J. Le seul objectif est de "faire du jus" en se reposant. Une ou deux petites séances cool d'entretien suffiront. C'est une erreur de chercher à se rassurer en en rajoutant : il n'y a plus rien à gagner à ce moment là mais beaucoup à perdre !!!

-Je me demande même si je ne vais tout simplement ne rien faire la dernière semaine.

J'espère -pour bébé aussi- que ses dents iront mieux  Smile

Bonne continuation.

NordicPat

neofoxy


Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par NordicPat le Lun 7 Sep 2020 - 13:43

Tout ça me parait très sage !
Et j'ira même plus loin : ne pas regarder du tout ta vitesse, juste marcher "à la sensation" en restant un peu "en dedans" au moins sur la première moitié du parcours, pour pouvoir accélérer progressivement ensuite : le fameux "négative split" du marathonien. C'est beaucoup plus sympa de rattraper et dépasser du monde sur le final que de se faire dépasser en permanence.  Ça  me rappelle un conseil que m'avait donné un trailer chevronné pour la grande course des Templiers sur les causses de l'Aveyron, à l'époque ou je courais : "reste sur les freins pendant les premiers 3/4 du parcours". Je l'avais suivi et pas regretté !
NordicPat
NordicPat

Localisation : 76500 Elbeuf

https://vikingnwt.wixsite.com/blog

Revenir en haut Aller en bas

Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km - Page 4 Empty Re: Préparation écotrail Paris 80 km et OCC (course de l'UTMB) 57 km

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum